Le blog de Joseph Savès
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
>> Démographie migratoire
Le dossier d'nosutopies.fr

Démographie migratoire

L'exemple virginien


La Virginie illustre les conséquences d’une immigration exogène, même ténue.

Au début du XVIIe siècle, la future colonie anglaise était peuplée d'environ cent mille Indiens avec une démographie stable (2500 décès par an et autant de naissances). Arrive un premier bateau avec cent couples de colons anglais et autant chacune des années suivantes. Chaque couple anglais engendre en moyenne quatre enfants.

Au bilan, les démographes observent un solde migratoire annuel d'à peine 2 pour mille, très inférieur à celui de l'Europe d'aujourd'hui. Ils observent aussi un solde naturel annuel de 4 pour mille grâce à 400 naissances supplémentaires qu'ils additionnent aux naissances indiennes en vertu du « droit du sol ».

Au bout de 30 ans, la Virginie compte encore 100 000 Indiens (oublions ceux qui ont été tués par les colons ou ont choisi l'exil) et déjà plus de quinze mille Anglais (environ 13% de la population totale). Selon nos définitions actuelles, ces Anglais se répartissent entre 6000 « immigrés » et plus de 9000 « Indiens par le droit du sol ».

Si l'on met à part quelques coureurs des bois mariés à des Indiennes, ces Anglais vivent à l'écart des Indiens et commencent à forger une nouvelle société sans rien à voir avec celle des autochtones. Au bout d’un à deux siècles, les Anglais et leurs descendants seront devenus très largement majoritaires cependant que les Indiens, victimes de leur bienveillance et d’une démographie insuffisante, entameront leur repli vers l’intérieur du continent en attendant de disparaître.

Publié ou mis à jour le : 2022-03-15 10:33:53