Le blog de Joseph Savès
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Social
Social
Publicité

Social

L'Allocation universelle, une utopie fondatrice

L'Allocation universelle, une utopie fondatrice (Joseph Savès, 2018, Nosutopies.fr)L'Allocation universelle est une utopie promue par des rêveurs et des gens très sérieux, y compris même des économistes. C'est un revenu forfaitaire distribué par l'État à tous les citoyens, de la naissance à la mort. Il vient en complément des revenus d'activité (salaires, retraites...) et remplace tout ou partie des aides sociales. Si cette utopie revient avec force dans le débat public, c'est qu'elle apparaît comme l'ultime moyen de sauver l'État-Providence et la cohésion sociale.

Sous la forme innovante que nous développons ci-après, l'Allocation universelle est une utopie réaliste car elle est à notre portée, réalisable immédiatement sans traumatisme et sans plus de risque que l'actuel démantèlement de notre tissu social et économique.

C'est aussi une utopie fondatrice car elle peut restaurer l'État-Providence sur des bases saines, maîtriser les flux migratoires, garantir un logement à chacun et rendre aux jeunes générations confiance en leur avenir et en celui de leur patrie ! Elle peut renforcer le statut social des citoyens, aujourd'hui mis à mal par la dissolution du salariat et la multiplication des emplois précaires. Elle peut enfin renouveler le « désir de vivre ensemble » (Ernest Renan, 1882).

Télécharger le document sous format d'ebook et imprimez-le
 


I - Un objectif : concilier travail et solidarité

Notre société peine à protéger les faibles et les victimes du marché : personnes sans qualification, chômeurs, jeunes désocialisés, vieux actifs etc. L'économie salariale est à bout de souffle, écartelée entre les statuts protecteurs de la fonction publique et une économie de la survie : les syndicats réduits à négocier les indemnités de licenciement, les jeunes promenés de stage en stage, les quartiers populaires et ethniques en voie de basculer vers une économie informelle cumulant aides sociales, petits boulots et trafics illicites. Les solidarités nationales sont menacées et l'expression elle-même est en voie de devenir obscène dans une France éclatée entre statuts, classes et ethnies... [suite]


II - L’Allocation universelle, principe général

Par principe, donc, toutes les personnes résidant en France de façon régulière depuis un minimum de temps (disons 24 ou 36 mois) reçoivent un revenu social ou « revenu d’existence » que nous appellerons : « Allocation universelle ».
Comme l’indique son nom, l’Allocation universelle concerne tous les membres de la communauté nationale : citoyens et étrangers en situation régulière ; adultes et enfants, actifs et inactifs, pauvres mais aussi riches. Cette universalité, qui inclut les personnes fortunées, est essentielle à la cohérence du projet. Cela peut surprendre... [suite]


III - Distribution et financement

Venons-en à la mise en œuvre de l'Allocation universelle. Quels montants ? Quels coûts ? Les contribuables et les entreprises, doivent-ils craindre une hausse de la fiscalité ? Les salariés du secteur social doivent-ils aussi craindre pour leur emploi ?... [suite]


Historien de l'économie, je publie régulièrement des analyses et des éditoriaux sur le site Herodote.net.
J'ai réuni ici mes billets d'humeur sur l'actualité, mes analyses sur les échanges, la monnaie, les migrations, la construction européenne ainsi qu'un projet d'allocation universelle et une approche fiscale des enjeux environnementaux.


 

Parce que les besoins sont à la racine des échanges et de l'économie...
 

L'instrument de la solidarité et de la souveraineté
 

L'Allocation universelle, une utopie fondatrice...
 

Une échelle des prix insensée à l'origine du réchauffement climatique
 

Migrations préjudiciables à toutes les parties...
 

Et le rêve est devenu cauchemar...
 
Publicité