Le blog de Joseph Savès
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
>
Allocation universelle
Publicité

Incidence N°10

Sur l’immigration



 

Sont exclus de l'Allocation universelle les étrangers avec un visa de tourisme, les étrangers en situation irrégulière mais aussi les citoyens résidant à l’étranger. Il faut éviter  que l'Allocation universelle puisse être versée à un Français de Londres ou Montréal doté d’un emploi bien rémunéré.

Il faut aussi éviter qu'elle devienne un appât pour les habitants des pays en souffrance. Cela implique de clarifier les lois sur l'immigration. Par la même occasion, l'Allocation universelle peut soulager et même supprimer les tensions nées de l'immigration dans les dernières années.

L'Allocation universelle et son corollaire l'Allocation logement ont vocation à être versées à tous les citoyens résidant sur le territoire national de même qu'à tous les étrangers en situation régulière et durablement installés.

Mais il n'est pas question en effet d'associer immédiatement l'Allocation universelle à un premier titre de séjour, ce qui constituerait un encouragement insensé à l'immigration de la misère.

Tout étranger qui obtient un premier titre de séjour doit assurer sa subsistance et son logement à ses frais, y compris s'il vient de l'Union européenne. Il ne peut s'affilier à un office de gestion qu'après un délai réglementaire fixé par la puissance publique (au minimum après avoir été salarié pendant deux ou trois ans). 

Tout employeur qui souhaitera recruter un étranger en situation régulière sera en droit de le faire, sous réserve de lui accorder au moins le SMIC et quoi qu'il en soit, un salaire du même niveau que les autres salariés de l'entreprise à travail équivalent. Mais si l'étranger n'est pas encore affilié à un office de gestion, l'employeur ne touchera bien évidemment pas d'Allocation universelle ! Autant dire qu'il aura un surcoût de 650 euros par mois sur chaque embauche de tout étranger récemment entré sur le territoire.

Cette pénalisation relative de l'emploi d'étrangers a une vertu très saine : elle oblige les employeurs à privilégier l'embauche de citoyens et de résidents en allant au besoin chercher ceux-ci dans les milieux défavorisés. C'est seulement lorsqu'ils seront dans l'impossibilité d'en trouver qu'ils se résoudront à embaucher un immigré récent, compte tenu du surcoût de cette embauche.

Ainsi l'Allocation universelle peut-elle conduire de façon naturelle et humaine :
• d'une part à limiter l'« immigration de l'échec » : faute d'accès aux offices de gestion, les immigrants potentiels ne peuvent compter en effet que sur la charité privée... à moins de faire valoir leurs compétences.
• d'autre part inciter les employeurs à plus d'efforts en faveur des citoyens et résidents en attente d'emploi, en les dissuadant d'embaucher des immigrants par facilité.


 

Publié ou mis à jour le : 2018-06-22 11:24:03

Accompagnez-nous
Laissez votre email afin de recevoir ma lettre(gratuite) et vous tenir informé des nouveautés du blog

Historien de l'économie, je publie régulièrement des analyses et des éditoriaux sur le site Herodote.net.
J'ai réuni ici mes billets sur l'actualité, mes analyses sur les échanges, la monnaie, les migrations, la construction européenne ainsi qu'un projet d'allocation universelle et une approche fiscale des enjeux environnementaux.


 

Parce que les besoins sont à la racine des échanges et de l'économie...
 

L'instrument de la solidarité et de la souveraineté
 

L'Allocation universelle, une utopie fondatrice...
 

Une échelle des prix insensée à l'origine du réchauffement climatique
 

Migrations préjudiciables à toutes les parties...
 

Et le rêve est devenu cauchemar...
 
Publicité