Le blog de Joseph Savès
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
>> 31 mars 2021
Sur le vif
Publicité

31 mars 2021

Impéritie de l'État et citoyens soumis


Ubu au pouvoir. Le Premier ministre Jean Castex a présenté le 18 mars 2021 un énième plan de confinement avec l'obligation pour les habitants de certains départements de ne pas s'éloigner de plus de 10 km de leur domicile habituel. Ajoutant que chacun serait tenu de présenter une attestation de sortie aux forces de l'ordre en cas d'interpellation. Ces astreintes et d'autres, tout aussi absurdes, ont été confirmées par le président Macron...

L'auto-attestation obligatoire est symptomatique de la paralysie nationale. Le président Macron et Jean Castex ont eux-mêmes validé une procédure qui, de toute évidence, ne sert à rien dès lors que l'on est autorisé à sortir sans limitation de durée dans un rayon de 10 km. Par déférence et/ou aveuglement, les journalistes qui ont questionné Jean Castex après sa conférence de presse n'ont pas davantage réagi à cette impéritie.

Cet « arbre » ne doit pas cacher la forêt réglementaire. Apprenons à regarder tous les textes du Journal Officiel avec le même regard critique. Voyons-les pour ce qu'ils sont, des usines à gaz inopérantes, traitées avec la même absence de bon sens que l'attestation anti-covid. Si une disposition réglementaire ou législative nous intrigue par sa complexité, son opacité ou son absurdité apparente, fions-nous à notre première impression. Ces décrets et lois, qui ont été conçus et validés par les mêmes personnes que l'attestation obligatoire, sont a priori tout autant suspects d'être nuls.

Leurs rédacteurs, hauts fonctionnaires, élus et gouvernants, tirent leur autorité de leurs diplômes (à vingt ans, ils ont réussi un problème de géométrie ou mémorisé le Code civil, ce qui leur a permis d'accéder qui à l'X, qui à l'ENS, l'ENA et/ou Sciences Po).

Emmanuel Macron, faut-il le rappeler ? a été le rapporteur d'un texte qui prônait le redressement de la France en préconisant avant toute chose de mieux former les éducatrices de crèches et en prenant modèle sur le Portugal, l'Espagne et l'Italie (page 13 du rapport Attali, 2008).

Nous sommes tous coupables de croire en l'homme providentiel, le monarque absolu auquel nous confions notre destin pour cinq ans. Nous raisonnons comme sous l'Ancien Régime finissant, quand le peuple dénonçait les agents de l'État mais jamais le monarque qui, par faiblesse ou impéritie, les plaçait aux responsabilités. Faut-il désespérer?

Devons-nous nous résigner à notre servitude volontaire? Cela dépend de nous. La solution peut survenir avec l'arrivée à  l'Assemblée nationale d'une majorité parlementaire disposée à servir la Nation, avec des députés prêts à mettre en commun leurs intelligences  avec humilité. C'est d'un coup d'État démocratique que surgira le salut de la Nation, s'il n'est pas déjà trop tard.

Publié ou mis à jour le : 2021-05-08 09:43:09

Accompagnez-nous
Laissez votre email afin de recevoir notre lettre

Le groupe de réflexion Nos utopies est animé par Joseph Savès, historien suisse de l'économie. Il réunit un démographe français ainsi que le créateur du site d'Histoire Herodote.net et des contributeurs engagés dans la vie de la cité.

Analysant notre époque sous différents aspects (social, environnement, démographie), nous ne nous satisfaisons pas de l'avenir qui se dessine. Nous proposons en conséquence des alternatives plus souriantes, voire utopiques, dans une démarche réaliste et constructive. Nous sommes aussi très attentifs à votre opinion...


 

Parce que les besoins sont à la racine des échanges et de l'économie...
 

L'instrument de la solidarité et de la souveraineté
 

L'Allocation universelle, une utopie fondatrice...
 

Une échelle des prix insensée à l'origine du réchauffement climatique
 

Et le rêve est devenu cauchemar...
 
Publicité